L'histoire de la Martinique



En termes d'histoire, la Martinique est jeune. L'abolition de l'esclavage en 1848 a donné naissance à la société connue aujourd'hui. C'est pourquoi la présence de l'histoire est très présente, vous devez nécessairement en connaître l'essentiel si vous voulez comprendre le contexte culturel de l'île que vous voulez visiter.

1635: Les premiers colons français ont trouvé la colonie de Saint Pierre sous l'autorité de Pierre Belain d'Esnambuc. Une année plus tard, le décret le Louis XIII autorise l'introduction d'esclaves sur le territoire des Antilles françaises.
1645: Création du Conseil Souverain, doté d'autorité diverse, comme l'enregistrement des titres nobles des familles de l'îles. Le rôle du Conseil se développera avec le temps.

1648: Après la faillite de la Compagnie des Isles d'Amérique, les îles sont à vendre. La Martinique est achetée par Jacques Dyel du Parquet.
1664: Jean-Baptiste Colbert fonde la Compagnie des Indes occidentales et La France prend le contrôle des îles antillaises dont fait partie la Martinique.
1674: Une autre faillite mène au démantèlement de la Compagnie des Indes occidentales, mais l'exclusivité sur l'activité commerciale est maintenue.
Michel-Adrien de Ruiter, un un lieutenant-amiral hollandais attaque l'île, mais est rapidement battu. La victoire française ouvre des portes au développement de Fort de France.
1685: Le "code Noir" de Colbert organise les vies des esclaves en soixante articles.
1720: Gabriel de Clieu, le gouverneur de la Martinique introduit le café sur l'île.
1762-1814: Périodes successives de colonisation anglaise. Les conséquences extrêmement importantes et impliquent une une différenciation par rapport à de la Guadeloupe. Le plan social est maintenu et l'industrie du sucre continue son expansion.
1794: La convention aboli l'esclage, mais la Martinique n'applique pas le décret conformément à la règle anglaise.
1802: Traité d'Amiens avec l'Angleterre, qui se retire des Antilles. Napoléon I rétablit l'esclavage.
1804: Couronnement de l'Impératrice Josephine de Beauharnais, originaire de Trois-Ilets (1763), épouse de Napoléon Bonaparte.
1807: L'Angleterre interdit le commerce des esclaves africain, mais le décret n'est pas adopté par la France, en guerre.
1812: Benjamin Delessert présente la betterave à Napoléon.
1815: Napoléon I interdit le commerce des esclaves africain au moment des Cent jours. Son successeur, Louis XVIII est obligé de maintenir le décret sous la pression anglaise. L'interdiction n'entrera vraiment en vigueur qu'en 1831.
1844-45: Premières usines de sucre, dites "central", l'industrie de canne à sucre est en fleur.
1848: Abolition d'esclavage (commémoré le 22 mai), selon le décret de Victor Schoelcher (1804 - 1893).
1851: La loi de juillet 1851 autorise la fondation de la Banque Coloniale (l'actuelle Banque des Antilles françaises, BDAF).