Il y a une onde tropicale qui présente désormais une forte probabilité d’évoluer en cyclone dans les jours à venir.
Celle-ci, désignée zone « Invest 94L » reste désorganisée en ralentissant considérablement sa vitesse de déplacement à moins de 5km/h. La région de basse pression se situant juste au sud du 10°Nord et entre le 31-33 °Ouest fera du surplace jusqu’à Mardi soir et sera rattrapée par des foyers orageux qui se combinera autour du centre afin de commencer à s’organiser d’ici Mardi. D’ici là, elle dérivera vers l’Ouest/Nord-Ouest à 20 km/h environ pour 24-48 prochaines heures avant d’infléchir sa trajectoire vers l’Ouest en accélérant à 25 km/h environ, avec le renforcement de l’anticyclone. Sa vitesse de déplacement sera dans la moyenne ce qui lui donnera le temps de s’adapter à la rotation terrestre pour se développer et s’amplifier plus facilement en devenant plus invulnérable à la poussière de sables sahariens, qui devrait s’éloigner progressivement de la perturbation par l’Ouest. Ce qui pourrait éviter également un renforcement rapide est l’air sec, qui sera influencer par le renforcement de l’anticyclone des Açores. 
À ce stade, elle aura le potentiel d’évoluer en dépression tropicale puis en une tempête tropicale à l’Est de l’arc antillais à compter de Vendredi au plus tard et la plus grande certitude est que la perturbation ne devrait pas concerner directement les îles au sud de la Dominique… Les habitants des îles françaises de la Guadeloupe, Saint-Barthélémy et Saint-Martin ainsi que les îles néerlandaises et les pays anglais entre elles devront suivre de près l’évolution et la progression de la perturbation !
Pour information, il y a eu peu de cyclones tropicaux formés à l’est des Antilles entre le début et la mi-Juillet depuis 1950. 

Un des premiers en date est CLAUDETTE puis BERTHA respectivement en 1979 et 1996 et le dernier remonte à 2014 (dépression tropicale n°2). 

À savoir que Juillet est historiquement un mois légèrement plus actif que le mois et c’est le début de la saison des cyclones de type cap-verdiens. L’impulsion périodique circulant dans les régions équatoriales, l’OMJ (Oscillation Madden-Julian) est dans une phase favorable sur le bassin Atlantique pour les 2 prochaines semaines, si bien que ces épisodes de brumes de sables sahariens sont fréquents.

admin

Related Posts

Create Account



Log In Your Account